Learn With Sylla
Partager cet article

Etude sur l’agroécologie et le changement climatique

L’atelier organisé par la FAO en collaboration avec l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA) et Environnement et Développement Action pour une Protection Naturelle des Terroirs (Enda Pronat), les 28 et 29 mai 2019 dans les locaux d’Enda Tiers Monde, marque le démarrage d’une étude de cas sur les liens entre l’Agroécologie et le changement climatique au Sénégal. L’étude de cas au Sénégal est l’une des composantes de l’étude globale qui s’intéresse aux potentiels qu’offre l’agroécologie pour faire face aux impacts du changement climatique et pour renforcer la résilience et la durabilité des moyens de subsistance et des systèmes alimentaires.

Modélisation 3D de l’atelier de démarrage

La recherche envisagée au Sénégal comporte deux éléments d’analyse – une analyse dite « technique » et une politique – et se fera à travers une étroite collaboration entre la FAO Sénégal, Enda Pronat, ISRA et l’équipe FAO au siège à Rome. Celle-ci intervient dans un contexte crucial, marqué notamment par une prise de conscience de la diversité des acteurs, la pluralité des expérimentations liées à l’agroécologie, l’évolution du cadre politique qui laisse entrevoir de nouvelles opportunités et la nécessité de capitaliser l’ensemble des dynamiques observées.

Réunissant différents acteurs clés de l’agroécologie au Sénégal, cet atelier avait pour objectif d’ouvrir des discussions sur les freins et leviers à l’adoption des approches et des principes de l’agroécologie au Sénégal, pour alimenter l’analyse politique de l’étude de cas.

Les deux jours d’échanges comprenaient :

  • une session d’échange et de présentation des initiatives en matière d’agroécologie au Sénégal ;
  • une analyse collective de l’environnement favorable à la transition agroécologique au Sénégal ;
  • un diagnostic collectif du cadre institutionnel relatif à l’agroécologie ;
  • une réflexion sur les politiques, stratégies, lois et incitations favorables ou non à l’agroécologie ;
  • l’identification d’un scénario idéal pour la transition agroécologique au Sénégal à l’horizon 2035.

Ces différents temps forts de l’atelier ont fait l’objet d’un rapport d’activité que j’ai eu le plaisir de rédiger pour le compte de la compte de la FAO.  Je le partage avec vous via ce lien : Rapport Atelier de démarrage 28-29 mai 2019_AE CC_Etude de cas Sénégal.

  • Vous avez la vision du futur monsieur.en tout cas j’aimerai un jour travailler avec vous sur la commune de djiredji

  • >