Learn With Sylla
Partager cet article
Pourquoi et comment réussir son Master ou Doctorat

Pourquoi et comment réussir son Master ou Doctorat : quelques conseils pratiques pour se lancer vers le succès

 

L’obtention d’un Master ou d’un Doctorat peut être un objectif difficile à atteindre mais très gratifiant. Il s’agit, en vérité, d’un objectif que de tous les étudiants et étudiantes avancés, tout comme les professionnels actifs devraient s’efforcer de réaliser. En effet, avec ces diplômes, vos parcours et cheminement de carrière prennent une trajectoire différente, vous orientant notamment vers le succès et le respect en milieu professionnel. En obtenant un Master, ou encore mieux un Doctorat, de nombreuses opportunités valorisantes s’ouvrent à vous dans votre vie, tant sur le plan professionnel que personnel. Finalement, pourquoi et comment réussir un Master ou Doctorat ? Je réponds, dans cet article, à cette question et partage cinq principales raisons pour lesquelles les études supérieures constituent un investissement rentable pour votre personnalité, votre carrière et, par conséquent, votre avenir.

Pourquoi et comment réussir son Master ou Doctorat ? 

Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’avoir un plan strict pour votre future carrière avant de postuler à des études supérieures, cela aidera, très certainement, à aller vite. En effet, les études supérieures agissent souvent comme la version académique de la formation professionnelle, permettant aux étudiants d’obtenir leur diplôme avec toutes les connaissances et compétences requises, et d’être prêts à se lancer directement dans la carrière souhaitée.

Quoi qu’il en soit, les étudiants qui s’inscrivent à des études supérieures devraient le faire suivant un projet d’avenir, en considérant la poursuite de leurs études comme un investissement dans leur propre potentiel et pas simplement comme un moyen de reporter, de quelques années encore, la fin de leur vie estudiantine.

Raisons essentielles de vous concentrer pour faire votre Master ou Doctorat

1) Se faire remarquer sur le marché du travail

Un projet de Master ou de thèse implique aussi quelque part un aspect de respect et de crédibilité qui pourrait probablement en résulter. Je parle bien évidemment en connaissance de cause dans la mesure où l’obtention de ma Maîtrise en 2004 et de mon Doctorat en 2009 m’a ouvert énormément de possibilités professionnelles. En effet, lorsqu’un employeur potentiel constate sur votre CV que vous détenez un Master, que vous êtes un Maître ! donc, il devient beaucoup plus enclin à donner à votre CV davantage de considération et d’estime. Le fait qu’ils regardent plus attentivement votre CV et vous accorde plus d’importance a bien évidemment une influence positive sur sa décision finale de vous embaucher et de collaborer avec vous.

Toutefois, il importe de souligner que cela n’a rien d’automatique même si c’est décisif. D’autres facteurs peuvent en effet intervenir, notamment le type de qualification demandée, le domaine où vous avez réalisé votre mémoire ainsi que les performances que vous serez potentiellement capable de justifier avec votre profil. D’où l’importance de bien choisir vos sujets de recherche (et donc votre spécialité) et d’acquérir des compétences pratiques.

2) Faire avancer votre carrière

Un Master ou un Doctorat ouvrira de nombreuses opportunités dans votre vie professionnelle, et surtout des avantages qui ne vous seraient peut-être pas accessibles autrement. Cela tient en général au fait que les employeurs deviennent plus disposés à vous faire confiance et à vous confier plus de responsabilités. Si un employeur sait pouvoir compter sur vous pour accomplir des tâches de grande importance et qu’il peut vous attribuer des projets plus urgents ou nécessitant un niveau d’intelligence supérieur, vous devenez beaucoup plus enclin à la promotion au sein de l’entreprise ou de l’organisation qui vous emploie. L’obtention de votre Master est, par conséquent, un bon moyen de leur prouver qu’ils peuvent en effet vous assigner ce type de projets et qu’ils peuvent vous solliciter pour réaliser avec efficacité et responsabilité les tâches assignées.

3) Accroître son potentiel de respect et de crédibilité

De nombreuses sociétés considèrent le diplôme de Master comme un solide témoignage du caractère et des capacités de son détenteur. Par conséquent, elles se montrent plus disposées à faire confiance à ces personnes diplômées dans des postes de pouvoir, y compris des postes stratégiques et directionnels. Rien d’étonnant en vérité ! C’est à la limite un secret de polichinelle que la réalisation d’un Master ou d’un doctorat est une tâche gigantesque qui prouve qu’un individu est capable de fixer des objectifs, de les poursuivre avec détermination et de parvenir à un résultat à présenter devant un jury objectif et pas toujours amical.

4) Améliorer vos perspectives financières

J’aurais dû peut-être commencer par cette raison qui pourrait être considérée par beaucoup, y compris moi-même pour être transparent, comme l’une des raisons les plus motivantes. En effet, un potentiel de revenu plus élevé est l’un des principaux motifs pour lesquels la plupart des étudiants poursuivent un Master ou un Doctorat. Difficile de croire le contraire, car avec un revenu plus consistant, la qualité de vie de l’individu peut se retrouver considérablement améliorée.

En définitive, il est clair que la réalisation d’un diplôme avancé est un engagement énorme, mais avec l’aide de quelques conseils clés pour obtenir le parchemin, vous pouvez avoir une meilleure idée de ce à quoi vous devez vous attendre et comment tirer le meilleur parti de votre expérience.

Que vous envisagiez d’obtenir votre diplôme juste après avoir terminé votre baccalauréat ou que vous retourniez à l’école plus tard après avoir exercé en milieu professionnel, je vous livre ci-dessous cinq conseils pouvant vous aider à rester motivés durant votre parcours.

comment réussir ses études

Quelques conseils pour se lancer dans un Master

1) Intéressez-vous aux programmes avant de vous engager

Avec l’existence de longues listes de Master, en ligne et/ou en présentiel, souvent décrits comme des programmes d’études avancées, vous avez besoin de vous montrer perspicace et extrêmement lucide pour rechercher et choisir les options qui correspondent le mieux à vos objectifs personnels et professionnels.

Avant de postuler, prenez le temps de vous connecter avec les anciens et les enseignants via divers réseaux (en l’occurrence le réseau professionnel LinkedIn par exemple) ou tout simplement en participant aux évènements des anciens de l’institut ou de l’université en question. Posez des questions détaillées non seulement sur le programme lui-même, mais aussi sur les ressources disponibles pour les étudiants après leur diplôme.

Existe-t-il un programme d’accompagnement ? L’établissement offre-t-il des services utiles comme une aide à la recherche d’emploi ? Quel type d’équilibre le programme entretient-il entre l’enseignement de la théorie et la livraison de conseils pratiques et concrets ?

Assurez-vous que chaque programme auquel vous postulez répond à vos attentes. Ces actions sont d’autant plus importantes qu’elles vont déterminer, dans une large mesure, vos opportunités d’intégration professionnelle à l’issue de votre formation.

2) Estimez votre engagement en termes de temps

Selon le nombre de cours que vous serez amené à suivre à la fois et de façon simultanée avec vos autres obligations (sociales, professionnelles notamment), votre parcours de formation pourrait s’étaler sur une durée très variable.

Je vous invite donc très fortement à vous poser des questions en rapport avec votre disponibilité avant toute chose. En effet, il ne vous servira à rien de vous engager et de dépenser du temps et de l’argent si vous n’êtes pas sûr de pouvoir accomplir valablement votre engagement. N’oubliez pas que même s’il est utile d’obtenir juste le diplôme, il le sera davantage si vous êtes capable d’avoir le diplôme avec les connaissances et compétences qui vont avec. Or, en séchant les cours ou en le suivant par intermittence, vous ne profiterez pas pleinement de votre formation.

Alors concrètement, votre programme vous permettra-t-il de prendre un congé en cas de besoin, sinon y a-t-il un certain nombre de cours que vous devrez juste suivre chaque semestre ? Certains programmes de Master sont spécialement conçus pour accueillir des professionnels au travail, tandis que d’autres sont moins flexibles. En tout état de cause, soyez réaliste et gardez en repérage votre emploi du temps lorsque vous envisagez de suivre un programme de formation.

3) Définissez un plan de sauvegarde

Avec les difficultés économiques persistantes et les tracasseries auxquelles les diplômés des universités font face pour trouver un emploi, on a assisté à la création de beaucoup de programmes de Master qui promettent tous des formations alternatives et reçoivent, en retour, de nombreuses candidatures. Face à la prolifération de ces offres, il importe de s’interroger et de toujours chercher à avoir un plan B. Avez-vous un programme qui vous tient à cœur en particulier ?

Tout comme vous avez dû le faire lors de précédentes candidatures aux cycles inférieurs, c’est toujours une bonne idée de postuler à plus qu’un seul programme de Master afin de vous assurer d’avoir le choix et d’opérer de meilleures options. Qui plus est, même si vous décidez finalement que le programme auquel vous n’avez pas été accepté mérite que vous attendiez la prochaine ouverture de dossiers, vous avez quand même une alternative : celle d’intégrer les parcours de formation qui sont prêts à vous accueillir.

4) Établissez des liens

S’il est généralement aisé de se faire des amis parmi les camarades de classe, il l’est beaucoup moins dans le cadre des parcous de Master où il s’avère souvent difficile de communiquer avec vos camarades de classe qui peuvent également jongler entre divers emplois et de nombreux engagements familiaux.

Néanmoins, le réseautage avec vos camarades de promotion rendra votre expérience beaucoup plus agréable, d’autant plus que grâce aux liens que vous tissez, vous commencerez également à établir des relations durables sur lesquelles vous pourrez compter, que ce soit pour obtenir des conseils de carrière ou tout simplement pour répondre à vos préoccupations personnelles.

Pour faciliter la socialisation en dehors des cours, pensez à organiser des activités pouvant impliquer vos camarades ou collègues. La création et l’animation d’un groupe Facebook, LinkedIn ou même WhatsApp peut aussi constituer une bonne voie à exploiter. En réussissant à fédérer une communauté autour d’un centre d’intérêt, vous gagnerez en même temps en notoriété.

5) Adaptez-vous à des standards élevés

Ce n’est un secret pour personne que les parcours supérieurs sont plus exigeants et comportent parfois plus de défis que les cycles moyens. Des cours aux examens de fin d’année, en passant par les devoirs et contrôles continus, il y a souvent une lourde charge de travail à assumer.

Je vous suggère de l’assumer avec courage, responsabilité et dignité. Votre réussite en dépend fondammentalement. Il n’existe pas, ou du moins très peu, de programme d’études supérieures qui autorise les apprenants à passer d’une classe à une autre avec une note inférieure à un B, ou une moyenne en-deça de 10 selon le système d’évaluation. Par conséquent, vous devez être prêt à consacrer le temps et les efforts nécessaires pour relever les défis de la réussite dans vos études. Vous aurez besoin, pour y arriver, de réajuster vos habitudes, notamment celles qui vous tirent vers le bas. Cela peut être compliqué pour beaucoup de personnes, mais le Master et le Doctorat en valent véritablement la peine.

………

N’hésitez pas à partager vos avis et préoccupations dans la partie commentaire en bas de cette page. J’y répondrai avec plaisir. Bon courage.

  • Ndiaga Niang dit :

    J’ai lu et j’ai gagné des idées pertinentes. Merci le savant!

  • Ibrahima Lyra Seck dit :

    Un article très intéressant. Merci Monsieur Sylla.
    Nous voyons souvent des étudiants qui ont l’objectif d

  • Gning Fallou dit :

    Merci beaucoup pour ces orientations qui, en éclaire, dressent le plus souhaitable et allègent le fardeau. Cette question tenait plus d’un comme je l’avais précisé sur facebook et j’espère que ça a été très utile pour les jeunes chercheurs que nous sommes.

  • Gning Fallou dit :

    Merci beaucoup professeur pour cet article instructif. Juste une question : pour faire son doctorat, l’étudiant peut-il changer de thème de recherche dans la même discipline qu’il suit ?

    • Merci encore à vous Fallou. C’est une excellente question. Si vous utilisez le verbe « pouvoir », je suis tenté de dire Oui. Néanmoins, je préfère poser la question avec le verbe « devoir » et là, la réponse devient négative. La raison est qu’en changeant de sujet, l’étudiant reprend sa recherche depuis le début. Cela suppose une re-lecture de base du corpus disciplinaire, la compréhension des concepts essentiels, des classiques de la littérature dans le nouveau domaine qu’il vient de choisir, la prise en main des outils pertinents en la matière, etc. Je déconseille fortement cette pratique qui engendre une énorme perte de temps et de préjudices en général. Bon courage.

  • Omar NIASSE dit :

    C’est important
    Suis ravi de lire cet article précieux y compris les conseils bénéfiques que vous aviez eu l’occasion de mettre à notre disposition.
    Merci professeur

  • Madia NDIAYE dit :

    Merci à vous M. Sylla pour ces précieux conseils. Tout cela témoigne de votre grandeur d’esprit et de votre sens du partage. Dans ma situation actuelle, je suis en train de suivre un master professionnel pour une reconversion et j’aimerais bien avoir votre avis sur comment choisir un thème de mémoire pertinent qui sache répondre aux défis du moment et ainsi faciliter une insertion professionnelle. Merci

    • Salutations à vous Madia et merci pour votre réaction et votre question intéressante. Je vous félicite pour l’option que vous avez prise et espère qu’elle vous apporte de généreux fruits. Pour ce qui est du choix de votre sujet, plusieurs critères peuvent intervenir, mais déjà je vous suggère fortement de lier ce choix à deux choses : 1) votre background, en l’occurrence l’expérience que vous avez déjà acquise sur des objets thématiques qui vous intéressent ; et 2) un projet professionnel. Cela vous évitera une énorme perte de temps, en même temps qu’il ouvrira des opportunités d’intégration professionnelle. Je vous souhaite le meilleur et reste disponible en cas de besoin.

  • Diouldé Dia dit :

    C’est vrai que l’on se perd devant la prolifération des Masters c’est pourquoi j’aime cet article. Merci Pr. pour les éclairages.

  • Alioune Palla MBENGUE dit :

    Heureux de vous lire cher Professeur.

  • Aissa dit :

    Orientations très claires et recommandations fortes. merci monsieur.

  • Daouda Diallo dit :

    Merci Professeur; beaucoup de réponses à mes questions que je me posais. Que Dieu vous préserve!!!

  • >